En 2017, 18 collectivités obtiennent la deuxième étoile
du label des Villes Eco-propre,14 nouvelles collectivités
obtiennent la première étoile du label.

En 2017, une cinquantaine de villes bénéficient du label Ville
« Eco-propre » dont 18 viennent d’accéder à la deuxième étoile.

Ce label récompense les collectivités qui s’engagent dans des plans d’action à moyen terme pour améliorer DURABLEMENT la propreté de leurs espaces publics.

Par durablement, il faut entendre que le label valorise, au fil de ses différentes étoiles (5 au total), les moyens mis en œuvre pour diminuer la salissure (équipements, médiation, sensibilisation, coercition, etc.) obtenue par une amélioration durable des comportements des usagers sur l’espace public.

Le constat est simple : ce qui salit nos espaces publics est très majoritairement engendré par les comportements des usagers. Le référentiel de l’AVPU le démontre et permet d’identifier très concrètement des différentes salissures de nos trottoirs. Voici comment elles se répartissent et se répètent sur le linéaire d’un trottoir de 3 m de large :

grandprix


Ce graphique montre qu’en moyenne en France, un passant croisera sur son trottoir un papier ou un emballage d’origine alimentaire au bout de 67 m de marche, une déjection canine chaque 240 m, un sac d’ordures ménagères au bout de 900 m et un dépôt sauvage chaque 1,5 km.

Pour améliorer cette situation, les collectivités locales assurent le nettoiement des voiries et de tous les espaces publics mais l’enjeu est d’amener l’usager à ne pas jeter au sol son papier, son mégot ; à ramasser la déjection de son animal ; à ne pas abandonner son sac d’ordures ménagères en dehors du moment du ramassage et à ne pas générer de dépôts sauvages.

Les collectivités qui ont obtenu la deuxième étoile du label engagent des plans d’actions qui visent à améliorer les comportements sur l’espace public en actionnant les leviers à leur disposition : niveau d’équipement, sensibilisation, médiation, coercition…

Les villes qui ont obtenu la première étoile mettent en œuvre la méthodologie d’évaluation de l’AVPU : Les Indicateurs Objectifs de Propreté (IOP) pour identifier leurs points forts et leurs points faibles au regard des moyennes enregistrées par l’ensemble des collectivités.

Par cette démarche d’évaluation et d’acceptation d’une analyse critique, les villes labellisées participent à la création d’un référentiel national qui permet à chaque ville de savoir comment elle se situe par rapport à une moyenne nationale.



Les 5 étoiles du label

La deuxième étoile est délivrée pour la première année en 2017, elle récompense les collectivités ayant déjà obtenu la première étoile et qui mettent en œuvre des plans d’action au regard de l’analyse des évaluations de l’année précédente.

La troisième étoile (en 2018) récompensera les collectivités qui s’inscrivent dans une logique de développement durable dans un ou plusieurs domaines liés au nettoiement.

La quatrième étoile (en 2019) incitera les collectivités à partager les évaluations et les plans d’action avec les habitants ou leurs représentants.

La cinquième étoile (en 2020) sera obtenue à l’issue d’un processus d’évaluation indépendant qui aura permis d’enregistrer des résultats concrets en matière de niveau de propreté.





  Liste des villes labellisées 2ème étoile en 2017 :

collectivités

  Liste des villes labellisées 1ère étoile,
  en noir depuis 2016, en rouge depuis 2017 :
collectivités

AVPU - 5 passage Delessert 75010 Paris - Tél. : 09 51 72 63 22 - contact@avpu.fr